Aujourd’hui, alors que les dirigeants du monde entier se réunissent à Katowice en Pologne pour la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP24), la Fondation IKEA établit de nouveaux partenariats pour lutter contre le changement climatique.

 

La tenue de cette conférence intervient après l’un des avertissements les plus alarmants sur le climat à ce jour. Dans un rapport publié en septembre dernier, les plus éminents climatologues du monde ont expliqué que nos mesures actuelles ne suffiront pas à atteindre l’objectif de 1,5 °C de réchauffement fixé en 2015 par l’Accord de Paris sur le climat. Nous devons faire davantage. Et notre fenêtre d’action se réduit.

Elizabeth McKeon, responsable du portefeuille Climate Action explique : « La COP24 sera un succès si les pays parviennent à s’entendre sur la façon de revoir et soumettre à nouveau leurs objectifs pour 2020. Pour cela, ils doivent adopter le “Paris rulebook”, un guide de mise en œuvre de l’Accord de Paris qui fixe des principes et mesures uniformes autour de la réduction des gaz à effet de serre et des plans d’adaptation aux changements climatiques. »

 

C’est pourquoi en octobre, nous avons accordé une subvention au World Resource Institute dans le but de produire des « notes explicatives du Paris rulebook », des conseils sur ce que les pays devraient prendre en considération lorsqu’ils développent leurs plans de lutte contre le changement climatique. Elles seront communiquées lors de la COP24 et joueront un rôle essentiel pour s’assurer que tous les membres adoptent le nouveau « rulebook ».

 

Et aucun objectif ne pourra être atteint sans le leadership du secteur privé, qui est responsable de 70 % de toutes les émissions. C’est pourquoi nous soutenons la coalition We Mean Business depuis 2014. Notre partenariat renforce l’engagement et les solutions du secteur privé, et collabore à l’élaboration de bonnes pratiques pour permettre aux entreprises de réduire leur empreinte carbone, augmenter l’adoption d’énergies renouvelables et développer le parc de véhicules électriques dans le monde.

 

[insert video: https://www.youtube.com/watch?v=vtTzOjkqhC4]

 

C’est aussi pour cette raison qu’en septembre dernier nous avons décidé d’accorder 300 millions d’euros supplémentaires à Climate Action, rejoignant ainsi 29 autres donateurs qui se sont collectivement engagés à hauteur de 4 milliards de dollars sur les cinq prochaines années en vue d’atténuer les changements climatiques.

 

Nous voulons voir aboutir la mission que s’est fixée le président polonais de la COP, et nous voulons que les voix et aspirations de la population polonaise y soient associées. Pour concrétiser cette vision, nous collaborons avec des partenaires en Pologne qui sensibilisent aux problèmes climatiques dont les gens subissent les conséquences dans leur vie quotidienne, comme la mauvaise qualité de l’air.

2019 verra le début d’un nouveau partenariat avec le Clean Air Fund. En collaboration avec d’autres organismes, il utilisera les données collectées pour mesurer, démontrer et communiquer sur les incidences des politiques qui luttent contre la pollution de l’air afin d’améliorer la santé publique, notamment celle des enfants.

Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique. C’est pourquoi nous nous engageons pour faire de cette nouvelle collaboration une réussite. Le changement climatique n’a pas une solution, mais une multitude de solutions qui vont contribuer à rendre la planète viable pour les populations.