string(37) "Failed to decode the response as json"

Notre campagne « Un peu de lumière dans la vie des réfugiés » a rapporté 30,8 millions d’euros pour le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés). Ceci permettra d’assurer de l’éclairage et l’approvisionnement en énergies renouvelables dans des camps de réfugiés en  Asie, Afrique et au Moyen-Orient, afin d’améliorer les conditions de vie et la sécurité des enfants et de leurs familles. Les camps de réfugiés sont des lieux sombres. Littéralement. Chaque année, des millions d’enfants et leurs familles sont contraints de quitter leur foyer en raison d’une guerre, d’un conflit ou d’une catastrophe naturelle. Ces personnes trouvent secours et refuge dans les camps du HCR. A l’heure actuelle, plus de  60 millions de personnes dans le monde sont contraintes au déplacement forcé. Si la guerre et les persécutions constituent les principales causes de déplacement des populations, le HCR est de plus en plus préoccupé par l’influence du changement climatique et des facteurs associés, notamment les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, etc.), et l’épuisement des ressources naturelles. « Malheureusement, la crise des réfugiés n’a cessé de s’aggraver avec la prolongation des conflits. Elle ne semble pas près d’être résolue, sans compter que des facteurs moins connus, tels que les catastrophes naturelles associées au changement climatique, pourraient obliger encore davantage de personnes à fuir, dans l’espoir de trouver un lieu sûr et de s’y installer, » explique Per Heggenes, PDG de la Fondation IKEA.     Une initiative lumineuse pour une bonne cause Pour chaque lampe ou ampoule vendue au cours des trois périodes de la campagne, la Fondation IKEA a reversé 1 euro au HCR. Ces fonds contribuent à améliorer l’éclairage, l’approvisionnement en énergies renouvelables et l’accès à l’enseignement primaire dans des camps de réfugiés en Asie, Afrique et au Moyen-Orient. Nos clients et collaborateurs ont fait la différence

  • Plus de 284 000 réfugiés et membres des communautés hôtes d’Ethiopie et de Jordanie peuvent désormais se déplacer en toute sécurité après le coucher du soleil grâce à la distribution de 56 000 lampes solaires et à l’installation de 720 lampadaires de rue à énergie solaire.
  • Au Bangladesh, au Tchad et en Ethiopie, plus de 37 000 enfants réfugiés peuvent aujourd’hui poursuivre leur scolarité dans les écoles primaires, et plus de 740 enseignants ont été formés.
  • Au Bangladesh, 22 systèmes de biogaz ont été installés et assurent à l’heure actuelle le traitement de 15 % des déchets d’origine humaine et la production d’un éco-carburant utilisé pour la cuisine.

Autres articles : Tous les communiqués et articles concernant le soutien des enfants réfugiés Nos programmes : Un lieu sûr pour vivre Fiche d’informations : Créer un brillant avenir pour les enfants réfugiés

Share this:Share on FacebookGoogle+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail to someonePrint this page